RGPD : comment transformer une obligation légale en une réelle opportunité de développement ?

Le RGPD est avant tout une obligation visant à protéger les données des personnes physiques. Ce règlement a poussé les entreprises à revoir fortement leur relation client et à créer davantage de valeur ajoutée. Elles doivent se réinventer, mettre l’accent sur l’authenticité et la proximité pour séduire et convaincre leur clientèle de conserver leurs données personnelles. Un défi d’envergure au quotidien…

Nouveaux droits : la relation commerciale transformée

Le RGPD change de façon significative l’approche commerciale, en renforçant le droit des personnes, comme par exemple sur le volet du consentement, sur la façon de traiter les données à caractère personnel et la portabilité des données…

Le droit à la portabilité des données est une opportunité formidable qui donne aux personnes un droit d’accès à leurs données, la possibilité de les récupérer, de les stocker ou de les transmettre d’un système à un autre, avec leur accord, en vue d’être réutilisées à des fins personnelles.

Transfert de la responsabilité

Toutes les entreprises ne sont pas concernées de la même façon : l’impact du RGPD ne dépend pas de la taille ou du domaine de l’entreprise, mais de l’utilisation des données dans son activité. Nombreuses sont les entreprises qui n’ont toujours pas pris conscience de la quantité de données utilisées ou traitées.

Aujourd’hui, une simple déclaration à la CNIL ne suffit plus pour prouver sa mise en conformité. L’entreprise doit aller plus loin en mettant au cœur du processus une analyse constante de la conformité, afin de prouver son respect au RGPD, avec un contrôle à posteriori.

Le RGPD permet le transfert de la responsabilité à l’entreprise, accompagnée par son DPO, pour définir le plan d’action approprié à mettre en place pour atteindre ses objectifs. Cette démarche implique de reconsidérer sa stratégie. Le RGPD inverse la charge de la preuve.

Le RGPD : générateur de valeur

Les données à caractère personnel sont utilisées au quotidien par de nombreux organismes pour la gestion d’opérations, de souscriptions à des offres, des opérations de paiement… Les enjeux sont nombreux : améliorer la connaissance client, optimiser et faciliter les processus, transformer les données en atout stratégique pour créer de la valeur avec les différents acteurs.

Il est important pour les entreprises de réaliser un état des lieux de toutes les données disponibles et identifier celles nécessaires à l’activité. Encore beaucoup trop de TPE / PME ignorent l’utilité de tenir un registre des données collectées.

Sécuriser les échanges

Le RGPD impose aux structures publiques et privées un haut niveau de protection des données, en interne ou en externe, obligeant à mettre en place de nouvelles pratiques organisationnelles et de redéfinir l’accès aux nombreuses catégories de données.

La prise en compte de la protection dès la conception d’un nouveau produit ou service doit devenir automatique dans l’entreprise pour diminuer les risques et les coûts de manière substantielle. La démarche de privacy by design réduit les informations indésirables et favorise la restitution des données aux clients, pour plus de transparence et de confiance.

Le consentement : facteur essentiel de réussite

Le consentement est un moyen de redonner aux personnes le contrôle sur leurs données, en leur permettant de comprendre le traitement qui sera fait de leurs données, de choisir librement d’accepter ou non ce traitement et de changer d’avis. Le client / prospect doit recevoir des informations claires, précises et détaillées sur l’utilisation de ses données à caractère personnel. En transformant les obligations légales en opportunités commerciales, les organismes instaurent une relation de qualité avec leurs clients, correspondant à leurs attentes. Une manière de rassurer les personnes sur le traitement de leurs données, favorisant un climat de confiance dans leurs échanges.

Beaucoup d’entreprises continuent de voir le RGPD uniquement sous l’angle de la contrainte, et non comme une réelle opportunité d’accélérer leur transformation digitale et de détecter de nouveaux modèles économiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *